La seconde République 1848 – 1851

La crise de 1848

Une crise agricole suivie d’une crise industrielle secoue la France à partir de 1846. Une mauvaise récolte céréalière aggravée par une pénurie de pommes de terre provoque une disette et une montée des prix. La vie chère entraine une baisse de la consommation et une hausse du chômage. Une enquête de 1848 signale que l’effectif ouvrier dans le canton de Lapoutroie est le tiers de l’effectif normal. Deux courants d’idée agitent la vie politique : les conservateurs qui s’appuient sur l’église catholique et les libéraux ou modernistes.

L’installation de la République

Elle est installée le 25 février 1848 et proclamée le 5 mars. Le suffrage universel est instauré : tous les citoyens âgés de 21 ans peuvent voter. La vie politique est marquée par la mainmise du Prince-Président sur le gouvernement du pays afin d’établir son pouvoir personnel et abattre la République. Le 2 décembre 1851, un coup d’Etat du Prince-Président supprime la constitution qui entraine une révolte des républicains provinciaux qui sera matée par la troupe. On demande aux Français de donner à Louis-Napoléon Bonaparte les pouvoirs nécessaires pour établir une constitution. Dans le canton, 69 % du corps électoral donne les pouvoirs à Louis-Napoléon à hauteur de 97%. Il y a quelques « non » : 30 à Lapoutroie, 20 à Orbey et 13 à Fréland. Une nouvelle constitution entre en vigueur en janvier 1852.


tous droits réservés @rainetcreations @societehistoirepayswelche

Mentions légales - contact par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Haut de page

 grand est  Avec le soutien de la région Grand Est