Du néolithique à la fin de l’empire romain

Néolithique : - 5 000 à – 2 500

De cette époque datent des trouvailles d’outils faites au Bonhomme, à Fréland et Orbey : haches, pics en silex. La découverte la plus intéressante est celle faite au Bonhomme au lieu-dit « La Roche » au bord de l’ancienne piste de montagne qui franchissait le col des Bagenelles à proximité d’un gisement de serpentine. Cette serpentine était utilisée par les populations de la plaine pour faire des outils. On a trouvé dans une sépulture néolithique à Rouffach trois outils en serpentine du Bonhomme ainsi qu’à Wolfgantzen et Saint Hippolyte. De ces découvertes, on a déduit l’existence d’un axe de circulation transvosgien le long de la Béhine et de la Weiss. Venant de l’ouest, cette piste arrivait au col du Bonhomme, descendait la vallée en obliquant vers Fréland pour éviter la zone marécageuse de Lapoutroie-Hachimette, suivait ensuite la rive de la Weiss et atteignait ensuite la plaine. Cette piste est ensuite devenue l’ancienne voie romaine encore connue de nos jours.

Age du Bronze : -2 500 à – 700

La piste de la Béhine et de la Weiss continue à être fréquentée. En 1879, on a découvert au lieu-dit Beauséjour sur la piste conduisant au col du Bonhomme un dépôt composé de quatre haches de bronze et de trois creusets en terre cuite. Ces haches seraient les restes d’un dépôt d’une vingtaine de haches qui auraient disparu. Il s’agirait d’une petite fonderie qui coulait pour les passants des armes et instruments de nécessité.

Age du fer : -700 à -60

Les Celtes sont installés en Alsace, les premiers étant arrivés vers – 1 500. Aucune trouvaille datant de cette époque n’a été faite au Pays Welche.

La période Gallo-Romaine :

En – 58, Jules César vainc le chef germain Arioviste aux environs de Cernay. C’est le début de l’installation des Romains en Alsace pour quatre siècles. Un camp militaire est installé à Horbourg. Deux routes permettent de traverser les Vosges : les cols du Bussang et du Bonhomme. Une voie romaine principale passe par Hachimette, Lapoutroie, Le Bonhomme et le col du Bonhomme. Une voie secondaire pour contourner les marécages de Hachimette et Lapoutroie emprunte l’actuelle voie romaine, par le bas de Fréland, Ribeaugoutte et le Coq Hardi. Les soldats romains font ferrer leurs chevaux au Bonhomme où il y a trois forges. Il est possible qu’au Bonhomme ait été installé un poste militaire qui surveillait le passage. La vallée est donc habitée, mais certainement faiblement.

A partir de 250

Début des invasions germaniques. Les Alamans arrivent par vagues successives et pillent et rançonnent la population gallo-romaine. Les habitants enfouissent leurs biens les plus précieux avant de s’enfuir. Une découverte à Alspach de quatre chaudrons de bronze et d’objets en fer du IIIe ou IVe siècle prouverait que les Alamans ont pénétré dans la vallée. Il est supposé que la population du Pays Welche disparût dans les premières décennies du IIIe siècle. En 496, Clovis vainc les Alamans à Tolbiac près de Cologne et les Francs s’installent en Alsace.


tous droits réservés @rainetcreations @societehistoirepayswelche

Mentions légales - contact par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Haut de page

 grand est  Avec le soutien de la région Grand Est